Le traitement acoustique peut sembler décourageant, surtout si vous venez de commencer à enregistrer à la maison. Que pouvez-vous utiliser pour le traitement ? Où le mettez-vous dans la pièce ? Et comment savoir si votre espace d’enregistrement a même besoin d’un traitement ?

Ce sont toutes des questions auxquelles nous répondrons dans ce guide du débutant facile à lire sur le traitement de votre home studio. Ce sont des questions auxquelles nous devrons répondre pour vous aider à obtenir le meilleur enregistrement possible.

Un bon mix, un bon master et une bonne chanson globale commencent par le processus d’ingénierie. Et le traitement acoustique est un aspect crucial pour capturer de beaux enregistrements.

Pourquoi est-ce si important ? Parce que, dans une pièce non traitée, le son peut sembler déformé. Les ondes sonores quittent les moniteurs, rebondissent dans la pièce et rendent la musique inexacte au moment où elle atteint vos oreilles. Certains sons apparaîtront trop forts, d’autres trop faibles. Et cela rend le mix précis presque impossible.

Vous avez peut-être une bonne oreille pour mixer, mais si vous êtes dans une pièce non traitée, cela n’a pas d’importance. Le son que vous entendrez sera mauvais et, finalement, votre mix sera mauvais.

Parlons donc du traitement acoustique …

Comment le son se déplace-t-il dans la pièce ?

Avant de nous lancer dans le traitement de votre espace d’enregistrement, il est bon de savoir comment le son se déplace.

Lorsque vous faites un son (chantez, grattez une guitare, etc.), les ondes sonores se déplacent de la source vers l’extérieur dans toutes les directions. Une partie du son se déplace en ligne droite dans le microphone – c’est ce qu’on appelle le “son direct”. Le reste du son ricoche dans la pièce de manière aléatoire, beaucoup de ces ondes sonores retournant inévitablement au microphone – c’est ce qu’on appelle le “son réfléchi”.

Désormais, comme le son direct entre directement dans le microphone sans rebondir dans la pièce, c’est le son le plus précis que le micro puisse capturer. Mais avec le son réfléchi, chaque nouvelle vague peut changer le son de votre enregistrement, même si ce n’est que peu.

Selon la taille et la forme de votre pièce et si vous l’avez traitée acoustiquement ou non, le changement de son peut être radical. En règle générale, les pièces plus grandes sont préférables car les ondes sonores ont plus d’espace pour rebondir et prennent beaucoup plus de temps pour revenir au micro, voire pas du tout.

Vous n’avez probablement pas une grande pièce avec de hauts plafonds. Alors maintenant, vous allez devoir déterminer si votre pièce a besoin d’un traitement, de quel type et de combien.

Comment savoir si votre pièce a besoin d’un traitement acoustique

Avant de décider des matériaux de traitement acoustique à utiliser, vous allez tester le son de votre pièce. Vous avez peut-être entendu parler du “clap test ”.

C’est là que vous vous promenez dans votre espace en applaudissant aussi fort que possible. Passez par chaque coin et mur tout en le faisant, en écoutant la réverbération. Est-ce que ça sonne métallique ou avec beaucoup de basses ? Où est-ce plus prononcé ?

Les petites pièces auront probablement une sonorité courte et aiguë. Les salles plus grandes ont généralement une belle réverbération complète. Plus vous entendez une sonorité, plus vous aurez besoin d’absorption – cela la rendra plus sec, ce qui est bien. Vous pouvez toujours ajouter de la réverbération avec des plugins, mais vous ne pouvez pas supprimer la réverbération naturelle de l’enregistrement. Plus la pièce est grande, moins elle aura besoin de traitement en général.

Il peut être utile de faire le clap test dans d’autres pièces pour vous familiariser avec les différents sons. Essayez dans le manoir de votre ami riche. Allez dans votre salle de bain et applaudissez. Vous entendrez la différence.

Les trois points problématiques dans votre pièce

Lorsque vous traitez votre pièce (nous verrons comment dans un instant), vous devez d’abord traiter trois points : les coins trièdres, les coins dièdres et les murs.

Les coins trièdres sont l’endroit où les murs rencontrent le plafond et le sol (deux murs + plafond = trois surfaces dit trièdre). Les coins dièdres sont l’endroit où les murs se rencontrent (deux surfaces dit dièdre).

La règle générale est que les coins trièdres ont la priorité absolue, les coins dièdres sont les seconds et les murs sont les troisièmes. Le raisonnement derrière cela est le suivant : plus il y a de surfaces qui se rencontrent au même endroit, plus il y a de surfaces sur lesquelles les ondes sonores peuvent rebondir.

Les bases du traitement acoustique

Bon, passons maintenant au quoi et au comment du traitement acoustique.

Les principaux éléments impliqués sont l’absorption et la diffusion. Ces deux méthodes de traitement acoustique aident à réduire le son réfléchi, laissant plus de son direct (son de la source au micro). Cela vous donne un meilleur enregistrement global.

Et les quatre principaux types de traitement qui assurent l’absorption et la diffusion sont les pièges de basse fréquence (bass traps), les panneaux acoustiques, les diffuseurs et les filtres de réflexion vocale (vocal reflection filters).

Piège de basse fréquence (bass traps)

Les pièges de basse fréquence sont la première chose que vous voulez utiliser lors du traitement de votre pièce – ils sont principalement utiles pendant le processus de mixage. Ils peuvent être un peu chers, mais ils peuvent faire une énorme différence. Ils “piègent” des fréquences inférieures (d’où le nom), mais ils peuvent également absorber certaines fréquences moyennes à élevées.

Vous allez vouloir placer les bass traps dans les coins trièdres de la pièce, là où la basse aime s’accumuler avant de rebondir vers le micro. Vous voulez que vos bass traps soient bien installés dans le coin sans espace derrière.

 

Panneaux acoustiques

Pour l’étape suivante, vous devez utiliser des panneaux acoustiques, qui aident à réduire les fréquences moyennes à élevées pendant l’enregistrement et le mixage.

Le premier endroit pour les mettre est juste derrière vos moniteurs studio. Ensuite, vous voudrez les accrocher le long des coins dièdres de la pièce, en laissant un peu d’espace entre le panneau et le coin. Cela les aide à absorber un tout petit peu plus les basses.

Ensuite, vous devez accrocher le reste des panneaux acoustiques sur les murs. Un bon point de départ ce sont sur les murs de chaque côté de vos oreilles et le mur directement derrière vous. Essayez de les répartir uniformément, en utilisant des motifs opposés sur les murs parallèles.

 

Diffuseurs

Les diffuseurs sont principalement destinés aux grandes pièces et ne sont pas toujours nécessaires dans les petites pièces. La plupart des producteurs de home studio ont des pièces plus petites (souvent avec des diffuseurs naturels comme une bibliothèque, une commode et un lit) et des budgets plus petits (les diffuseurs sont chers).

Mais si vous avez un grand espace et un peu d’argent supplémentaire, vous pouvez placer des diffuseurs sur les parties supérieures des murs et au plafond.

 

Filtres de réflexion vocale (Vocal Reflection Filters)

Si vous disposez d’un petit espace d’enregistrement, un filtre de réflexion vocale peut aller très loin. C’est cet engin semi-circulaire que vous avez peut-être vu qui se trouve derrière votre micro vocal.

Le but est d’absorber les ondes sonores dès qu’elles quittent votre bouche, réduisant à son tour la quantité de son réfléchi qui rebondit dans la pièce. Il fait essentiellement la même chose que les panneaux acoustiques, il capte simplement le son dès que possible.

Alternatives de traitement acoustique

Beaucoup de gens qui lisent ceci n’ont peut-être pas beaucoup d’argent à dépenser pour acheter de nouveaux produits de traitement acoustique. Voici donc quelques alternatives économiques pour le traitement d’une pièce.
Traitement sonore DIY

Premièrement, si vous ne pouvez pas vous permettre un filtre de réflexion vocale, vous pouvez utiliser des objets que vous possédez déjà, comme une couverture accrochée à une porte, un matelas posé contre le mur ou un placard rempli de vêtements. Positionnez simplement le micro à environ 6 à 18 pouces de l’absorbeur de fortune et cela devrait aider.

Vous pouvez également utiliser des couvertures épaisses pour tapisser les murs et mettre de petits oreillers derrière vos moniteurs.

Une autre astuce consiste à utiliser des micros dynamiques, qui sont généralement moins sensibles que les micros à condensateur. Cela signifie que les micros dynamiques ne sont pas aussi affectés par le son réfléchi, bien qu’ils ne sonnent pas aussi bien qu’un condensateur.

Fondamentalement, il est préférable de rendre votre espace d’enregistrement aussi silencieux que possible et d’obtenir autant de son direct que possible. Vous pouvez toujours ajouter de la réverbération plus tard avec un simple plugin de reverb.

 

Logiciel de traitement de pièce

Saviez-vous que les écouteurs avec lesquels vous mixez peuvent colorer le son que vous entendez? Vos moniteurs aussi.

C’est pourquoi vous voudrez peut-être envisager un logiciel de traitement de pièce comme Arc ou Sonarworks. Par exemple, Sonarworks supprime la coloration de vos écouteurs et / ou moniteurs, ce qui signifie que vous obtenez le son le plus précis pour commencer votre mix.

Il supprime les mensonges que vos écouteurs vous transmettent. Et si vous voulez vous assurer que votre pièce ne déforme pas vos mix, un logiciel de traitement de pièce peut vraiment vous aider.

Quoi que vous fassiez, faites quelque chose pour améliorer le son de votre pièce et de vos enregistrements. Vous ne regretterez pas le peu de temps et d’argent nécessaires.

Caleb J. Murphy

Caleb J. Murphy is a songwriter and producer based in Austin, TX.